top of page

Anxiété de séparation : 6 clefs pour l'accompagner autrement

Dernière mise à jour : 10 mai 2023


On ne va pas se mentir, si on laisse le choix à notre Médor, il préfèrera notre présence à notre absence !

Ceci dit, ils ne sont pas tous égaux face à notre départ et à notre absence, et certains peuvent vite être amenés à vivre beaucoup de stress lorsqu'il se retrouvent seuls, allant même jusqu’à développer des troubles de l’anxiété.

Alors, plus vite on traite le sujet, moins il s’installe, et plus rapide est le retour à la sérénité !


Première étape, j’apprends à reconnaitre les signes !

Voici quelques attitudes qui doivent t' alerter, et auxquelles tu dois prêter attention :

  • Comportements destructeurs (objet, meubles, gratter les portes et/ou les murs …)

  • Léchages intempestifs, zones de peau rougies, perte de poils, mordillements

  • Aboiements répétitifs, hurlements, gémissements

  • Halètement excessif

  • Animal sur le qui-vive et qui n’arrive pas à se poser



Certains signes peuvent même être évidents, si à la maison, tu ne peux faire un pas, sans avoir toutou sur les talons. Un chien en recherche permanente d’interaction et de contact physique peut être un chien qui manque de sérénité. L’anxiété de séparation peut être grave chez certains d’entre eux, alors n’hésite pas à consulter ton vétérinaire pour en échanger avec lui.


Deuxième étape : J’apprends à l’accompagner

Permettre à ton animal de s’exprimer


Comment vit-il tes départs ? Que se passe t’il chez lui ? Qu’est ce qui pourrait l’aider à gérer tes absences ? En communication animale, je me place au niveau de l’animal pour avoir ses ressentis, comprendre ses émotions et l’aider à les réguler et à les apaiser. Il est possible ensuite de mieux l’accompagner, de mettre en place des choses qui vont permettre soulager ce stress. Si tu veux en savoir plus sur la communication animale c'est ici : https://www.isabellecomanimale.com/la-communication-animale


Permettre à ton animal d’évacuer


Tout comme nous, quand on est en proie à nos émotions, il est difficile d’être objectif et serein face à une situation qui nous met en stress ou qui nous déstabilise. Le REIKI agit comme un régulateur des émotions, permet d’évacuer le trop plein, et permet un retour à l’apaisement. Il est possible de prévoir plusieurs séances plus courtes et espacées dans le temps, qui seront plus efficaces sur la durée. Et je dispense ce soin à distance !



Déprogrammer les codes du départ


Ton chien t’observe beaucoup, il associe certains gestes à ton départ, et ceux-ci peuvent rapidement devenir source de stress pour un chien qui souffre de trouble de l’anxiété : mettre ses chaussures, prendre son manteau, saisir les clefs de la maison, se diriger vers la porte …

Alors, habitue le à ces gestes, sans quitter la maison ! Mets tes chaussures et pose toi sur le canapé. Prends tes clefs et laisse-les dans ta poche pour vaquer à tes occupations …

Avec du temps et de la patience, ton animal parviendra à déprogrammer ces signaux et ne les associera plus systématiquement à ton départ.


Banaliser tes départs et retours


Au moment du départ, tu lui dis « Je pars Médor, je reviens » d’une voix la plus neutre qui soit, sans émotions. C’est normal de partir, c’est normal de revenir.

Tu peux associer ce moment avec une petite croquette, un jouet à mâcher, pour quelque chose de plaisant pour lui. Et tu le quittes.

Idem au moment de ton retour ; voix neutre pour le « Salut Médor », tu rentres, tu ne réponds pas à sa petite danse du ventre, ou s’il te chante la sérénade, tu prends le temps d’arriver avant de le caresser quand il s’est calmé.


Favoriser l’indépendance de ton chien

Quand tu es à la maison, habitue-le à rester seul dans une pièce sans toi. Ferme la porte, et reviens. Vaque à tes occupations, ne t’en occupe pas même s’il te regarde avec un regard épleuré, ou qu’il t’apporte son doudou.


Et enfin, les bienfaits de la visualisation

Si tu fais tout cela, et que tes pensées ne sont pas alignées avec tes actions …. C’est mort !

N’oublie pas que ton chien sait tout de toi, il lit tout dans tes pensées ! La « communication animale », lui, c’est son quotidien. Alors avant de partir, et dès que tu as un petit moment, tu t’assois calmement, tranquillement, et tu visualises ton animal couché, tranquille, serein, et paisible, alors que tu amorces ton départ, et que tu es absent. En envoyant ce type de message à ton animal, tu deviens cohérent avec toi-même (et au passage tu commences à pratiquer la communication animale, bravo ! )


En solution d’urgence

Utiliser la cage si l’animal se met en danger ou à manger n’importe quoi en ton absence. La clé est tout de même d’en faire un endroit cocooning et positif. Ce ne doit en aucun cas être un lieu de punition ! C’est l’endroit où il doit pouvoir se réfugier et se sentir en sécurité.

Idem pour cela, il te faudra du temps, commencer par laisser la cage ouverte, associer ce lieu à un endroit de privilège, ne pas l’enfermer de suite, lui laisser libre accès quand tu es là, l’encourager, le féliciter, lui parler, ect …



Et pour réussir tout cela tu veilleras en priorité à ce que ses besoins en dépense physique, en câlins, en jeu, en nourriture soient avant tout comblés. Garde bien à l’esprit, que ton chien n’a pas le sentiment de vengeance, ou essaie de te manipuler. Le punir ne ferait qu’aggraver la situation.

Pour plus d'infos : https://www.isabellecomanimale.com/post/comment-prendre-soin-de-son-animal



Je vous souhaite à tous, plein de belles réussites sur le chemin de la sérénité avec toutou !


Chien’pathiquement vôtre,

Isabelle

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page